LE SERVICE D'ACCUEIL PERISCOLAIRE

Refus de céation des postes d'animateurs, refus des aides de la caisse d'allocations familiales, dénigrement des agents, actions en justice contre le maire, tout a été tenté pour imposer un prestataire extérieur sans jamais démontrer l'intérêt que cela représenterait pour les familles ou la collectivité. Malmené depuis trois ans par les élus du groupe d'opposition majoritaire, le service d'accueil périscolaire communal illustre la détermination de la municipalité à développer et maintenir des services de proximité de qualité et abordables pour les familles et leurs enfants.

Les parents deleves ecrivent aux elus de lopposition 300

Personne n'est plus sourd que celui qui ne veut pas entendre...

Lors du conseil municipal du 16 décembre dernier, les parents des élèves des écoles maternelle et élémentaire de Vigy sont intervenus avant l'ouverture de la séance pour déposer une pétition (près de 60 signatures) et lire une déclaration demandant au conseil municipal de Vigy de " maintenir le service périscolaire actuel et de conserver le personnel existant ".

Pour ces parents, l’accueil périscolaire tel qu'il fonctionne aujourd’hui, c’est "du personnel et un encadrement pour la cantine, des locaux accueillants, vivants et adaptés pour la garderie du soir, des activités préparées et attractives tout au long des semaines, un blog, des informations et des photos de la vie de leurs enfants et une équipe d’animation à laquelle les enfants se sont attachés".

Les parents qui ont pu assister aux débats qui ont suivi auront eu l'occasion de se faire une idée de la pertinence des arguments avancés par les élus du groupe majoritaire pour justifier de rester totalement sourds et indifférents à leurs attentes et refuser une fois de plus d'autoriser le maire à signer le Contrat Enfance et Jeunesse avec la Caf de la Moselle, la convention PSO (Prestation de solidarité ordinaire) et de créer les 3 postes d'animateurs proposés.

Ceux qui n'ont pas assisté à ce conseil municipal peuvent le visionner en cliquant ici.